Fédération des Spiruliniers de France
Chaque jour nos choix de consommation construisent le monde de demain !

Categories

Accueil > La FSF > Les Spiruliniers du Mois > Vincent LIBEAUT - Spirulib

22 septembre 2015

Vincent LIBEAUT - Spirulib

DECOUVERTE DE LA SPIRULINE
Suite à un premier voyage en 2005 en Afrique de l’Ouest (Mauritanie) je me suis retrouvé confronté aux difficultés alimentaires de la population. En effet la nourriture y est rare et très faiblement variée. Je me suis aussi retrouvé face à une population d’une générosité exceptionnelle. Ils possèdent peu mais ils partagent ce qu’ils ont.
J’ai découvert la spiruline suite à ce voyage grâce à des personnes qui je n’oublierai jamais, Rémi et Dominique Roseau.
Après une formation longue au CFPPA de Hyères sur la culture de la spiruline à vocation humanitaire je suis parti pour un périple « spiruline » en Afrique. Tout d’abord pour un stage chez notre ami Tonato Agbeko dans sa ferme. Je me suis ensuite dirigé vers le Mali où une mission avec Antenna technologies m’attendait. J’ai voulu visiter les différentes fermes de spiruline qui se présentaient sur mon trajet (Lomé-Bamako). L’hôpital pour enfants au Nord Togo à Dapaong avec ses bassins pour nourrir les enfants. Différentes fermes au Burkina-Faso (Koudougou, Sabou). Je suis resté 15 jours à Koudougou afin de suivre la production de spiruline là-bas.
Au mali ensuite j’ai visité la ferme de Safo (près de Bamako) puis je suis resté 6 mois pour redémarrer la ferme de Sansanding. Il a fallut renforcer la formation du spirulinier malien et agrandir l’installation. Je suis ensuite reparti en 2008 pour démarrer une ferme à Atar en Mauritanie.

PROJET DE VIE
La spiruline a toujours été présente et après d’autres expériences dans le monde de l’industrie sur Lyon, c’est tout naturellement que je me décide en 2012 de me lancer dans une production paysanne française.
Vivant sur Lyon depuis une dizaine d’années je me suis installé avec ma compagne et mes enfants en 2013 à Eyzin-Pinet dans le Pays viennois à 35 min au sud de Lyon. Je cultive la spiruline sur 400m² de bassins et je fais aussi parti du conseil d’administration de la fédération afin de faire avancer la filière en respectant au maximum les valeurs des spiruliniers.

Un projet comme le mien n’est pas seulement le montage d’une culture de spiruline mais un retour aux sources. Etant originaire d’un milieu agricole, ainsi que ma compagne, nous avons construit un projet de vie ensemble dans le but de produire de la spiruline dans un environnement qui nous correspond pour une qualité de vie augmentée. Notre souhait est de pouvoir proposer de la spiruline localement à des gens qui souvent découvre le produit et l’adopte rapidement. Spiruliniers, nous nous considérons comme paysans répondant à notre fonction première : nourrir. Nous ne proposons pas un produit miracle mais un aliment de grande qualité.